Formation VTC Continue Renouvellement

De plus en plus apprécié, le métier de conducteur VTC est en pleine évolution. Toutefois, son exercice est conditionné par une formation stricte avec pour objectif l’obtention de la carte professionnelle. Toutefois, la conservation de cette pièce implique un renouvellement obligatoire d’une formation à travers des stages. Que savoir de ce processus de renouvellement ? Explications !

Une obligation légale​

Loin d’être anodin, le renouvellement de la formation VTC ne se fait pas suivant la bonne volonté du titulaire. En effet, ce procédé est rendu obligatoire depuis le 1er janvier 2014.

Plus tard, le nouvel arrêté du 11 août 2017 confirma la précédente décision. De plus, il imposa désormais un stage obligatoire de 14 heures au minimum.

Ce recyclage s’effectuera tous les 5 ans, et ce, à partir de la date de délivrance de la carte professionnelle. Devant être dispensé par un centre de formation agrée, ce stage ne peut être suivi qu’en présentiel. Cela exclut donc toute possibilité d’e-learning.

Pourquoi une formation continue VTC ?

Comme vous le savez, être conducteur VTC implique d’offrir un service complet et qualitatif aux clients. À cet effet, la formation initiale apporte au conducteur les éléments fondamentaux à l’exercice de son métier.

Cependant, la profession étant assez dynamique, il est important que le conducteur VTC actualise ses connaissances. Ainsi, le chauffeur privé reste au courant des éventuelles évolutions de la réglementation générale des transports.

Au cours de ces remises à niveau, des idées sont élaborées afin de rendre le transport des passagers plus agréable. Aussi, vous serez informé des dernières innovations technologiques ainsi que des meilleurs circuits touristiques. En réalité, tout cela permet de distinguer le conducteur VTC du simple chauffeur de taxi.

Nos Formations Sont Finançables !

Nos formations sont finançables avec votre CPF, Pôle Emploi ou encore en 4 fois sans frais !

Contenu de la formation continue

Plutôt prévoyant, le décret relatif à la formation continue a également instauré les différents modules devant être dispensés. Il est intéressant de préciser que ces modules sont de deux sortes. Ainsi, vous aurez des matières d’approfondissement obligatoire et d’autres au choix.

Les matières obligatoires

Selon l’article 1er du Code des transports, les participants à la formation continue devront suivre trois modules d’approfondissement obligatoires. Ainsi, vous apprendrez le Droit du transport public particulier de personnes et la réglementation spécifique à l’activité de conducteur VTC. Très importante, la sécurité routière est également l’une des matières obligatoires. À cela s’ajoutent aussi quelques matières facultatives.

Les modules au choix

Hormis les programmes obligatoires, les conducteurs stagiaires doivent approfondir leurs connaissances dans d’autres domaines. À cet effet, ils devront choisir un module parmi des matières facultatives. Au nombre de trois, ces matières sont : l’anglais, la gestion et le développement commercial. Le module sur la prévention et secours civiques complète cette liste. À noter que le programme sur le développement commercial implique l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Réglementation public

Réglementation du transport public (Note éliminatoire 6/20)

Gestion

Gestion entreprise
(Note éliminatoire 6/20)

Sécurité routière

Sécurité routière (Note éliminatoire 6/20)

Langue Française

Langue Française (Note éliminatoire 6/20)

Langue Anglaise

Langue Anglaise (Note éliminatoire 4/20)

Commercial

Développement commercial VTC (Note éliminatoire 6/20)

Réglementation VTC

Réglementation spécifique VTC (Note éliminatoire 6/20)

Épreuve théorique

QCM et Questions courtes, (note éliminatoire en dessous de 10/20)

Quelques précisions sur la formation continue

Comme vous le savez, le stage obligatoire se fait sur une durée de 14 heures. Pour plus de commodité, ce quota peut être fractionné en quatre tranches de 3 h 30 min. Toutefois, le temps total de la remise à niveau ne doit pas excéder 2 mois. Aussi, le référentiel des modules pour le stage figure à l’annexe I de l’arrêté du 6 avril 2017.