Carte VTC Sans Formation

L’examen VTC est un passage obligatoire pour l’obtention de la carte VTC. C’est la première étape qui conditionne la délivrance de votre licence. Réussir à cette évaluation est donc impératif pour devenir un conducteur VTC. Pour y parvenir en mettant toutes les chances de votre côté, suivez plutôt une formation dans un centre agréé comme Pro Formation VTC.

Réglementation public

Réglementation du transport public (Note éliminatoire 6/20)

Gestion

Gestion entreprise
(Note éliminatoire 6/20)

Sécurité routière

Sécurité routière (Note éliminatoire 6/20)

Langue Française

Langue Française (Note éliminatoire 6/20)

Langue Anglaise

Langue Anglaise (Note éliminatoire 4/20)

Commercial

Développement commercial VTC (Note éliminatoire 6/20)

Réglementation VTC

Réglementation spécifique VTC (Note éliminatoire 6/20)

Épreuve théorique

QCM et Questions courtes, (note éliminatoire en dessous de 10/20)

Le métier de VTC

Un “Véhicule de Tourisme avec Chauffeur” ou “Voiture de Transport avec Chauffeur” est un moyen de transport permettant de se déplacer d’un point à un autre à bord d’une automobile. Le service est semblable à celui d’un taxi, mais se différencie de lui sur quelques points.
D’abord, le VTC doit être conduit par un professionnel qui avant de prendre le volant, doit déjà avoir rempli certaines conditions. Ensuite, les clauses du contrat de prise en charge sont convenues à l’avance. Enfin, les VTC sont inscrits sur les plateformes de réservation telles qu’Uber.

Les conditions pour obtenir la carte VTC

Pour devenir un chauffeur VTC, il est indispensable de franchir certaines étapes. Il faut réussir son examen, obtenir une carte professionnelle et une licence VTC. Au moment du dépôt des dossiers, le postulant doit être un majeur titulaire d’une attestation d’aptitude physique valide. Il doit détenir un permis B ayant plus de trois ans d’ancienneté. Le volet B2 de son casier judiciaire doit être vide.
L’examen de VTC est le premier palier à franchir. Il est donc obligatoire de réussir cette épreuve pour enclencher les autres formalités administratives. Il a lieu à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ou CMA. La réussite à cet examen vous permet d’obtenir la carte professionnelle VTC. Pour ce faire, il faut adresser une demande à la préfecture. La carte VTC est délivrée au candidat qui a validé l’enseignement PSC1 ou “Prévention et Secours Civiques de Niveau 1” au cours des deux dernières années.
Le conducteur qui dispose de la carte VTC crée ensuite une entreprise qu’il soumet à immatriculation. La plupart des chauffeurs VTC exercent en microentreprise ou en SASU. Cependant, il arrive que d’autres soient des salariés. Néanmoins, ces derniers doivent aussi obtenir leur licence.
Ainsi, une fois l’entreprise immatriculée, vous pouvez démarrer votre activité. Il vous suffit de réaliser une inscription au répertoire des VTC. Cette dernière démarche conduit à l’obtention de la licence proprement dite. Toutefois, vous aurez l’obligation de procéder à son renouvellement chaque 5 ans.

Les formations pour devenir VTC

L’examen de VTC se déroule en 7 épreuves théoriques couronnées par une phase pratique. Vous pouvez le passer en candidature libre. Aussi, il peut être difficile d’obtenir la carte VTC sans formation. De plus, son obtention sans formation réduit vos chances de devenir un VTC. Raison pour laquelle il est conseillé de vous faire former si vous désirez réellement exercer ce métier comme avec notre centre de formation agréé Pro Formation VTC.
En effet, il existe des centres agréés qui organisent des formations appropriées (Pro Formation VTC). Ils vous permet de mieux vous préparer afin de ne pas échouer à l’évaluation qui nécessite une préparation. Les enseignements peuvent varier d’un centre à l’autre, mais le principe demeure le même. L’examen n’est alors plus qu’une validation des acquis de la formation, celle-ci facilite donc la réussite à l’examen VTC.