Examen T3P

Le Code des Transports encadre l’exercice de plusieurs professions dont celle de chauffeur VTC. Pour devenir chauffeur VTC, il faut nécessairement passer un examen. Encore appelé examen T3P, il est composé d’épreuves théoriques et d’un test pratique. Le déroulement de ce contrôle se fait dans des conditions bien précises.

Réglementation public

Réglementation du transport public (Note éliminatoire 6/20)

Gestion

Gestion entreprise
(Note éliminatoire 6/20)

Sécurité routière

Sécurité routière (Note éliminatoire 6/20)

Langue Française

Langue Française (Note éliminatoire 6/20)

Langue Anglaise

Langue Anglaise (Note éliminatoire 4/20)

Commercial

Développement commercial VTC (Note éliminatoire 6/20)

Réglementation VTC

Réglementation spécifique VTC (Note éliminatoire 6/20)

Épreuve théorique

QCM et Questions courtes, (note éliminatoire en dessous de 10/20)

Définition de l’examen T3P

Les taxis, les voitures de transport avec chauffeur (VTC) et les véhicules motorisés à deux ou trois roues (VMDTR) constituent le secteur du transport public particulier des personnes ‘T3P’.

Organisé chaque mois, passer avec succès l’examen T3P est un préalable à l’exercice de l’activité de chauffeur VTC. La première phase théorique porte sur cinq matières réparties en sept épreuves dont deux, particulières aux VTC. Les questions théoriques, elles, sont présentées sous deux formes. D’une part, ce sont des questions à choix multiples et d’autre part, il s’agit de questions à réponses courtes ou QRC.

Depuis 2017, la phase théorique de l’examen de VTC est confiée à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Cette institution assure sa mise en œuvre jusqu’à la délibération. La phase pratique de l’examen, quant à elle, est prise en compte par une commission spécialement mise sur pied. Elle réunit un membre de la CMA qui doit être un professionnel VTC et un agent de la sécurité routière assis devant et à côté du candidat.

L’examen T3P suit un déroulé bien précis.

Déroulement de l’examen T3P

Examen T3P théorique

Encore désignée “épreuve d’admissibilité”, l’épreuve théorique est composée de cinq premiers modules. Il s’agit de la réglementation du transport public particulier de personnes, de la gestion, de la sécurité routière, des examens VTC français et des examens VTC anglais. Ensuite, les deux derniers modules de l’examen théorique se rapportent uniquement au métier de VTC. Il s’agit du développement commercial en gestion propre à l’activité VTC et de la réglementation nationale spécifique VTC. La note de 6/20 est éliminatoire pour toutes les épreuves théoriques sauf pour l’examen VTC anglais dont la note minimale doit être de 4/20. Ainsi, une note inférieure ou égale au seuil éliminatoire recale le candidat. Depuis la loi VTC de 2017, ce dernier doit obtenir au moins 10/20 comme moyenne de toutes les notes confondues des épreuves théoriques. Les coefficients varient d’une épreuve à une autre, mais les épreuves relatives aux VTC ont un coefficient 3.

Examen T3P pratique

L’épreuve pratique de l’examen T3P se déroule à travers un parcours de conduite de 20 minutes. Elle prend en compte l’étude et la réalisation de la phase de conduite ainsi que la sécurité et la souplesse de la conduite. Le test est aussi relatif à la qualité de la prise en charge et de la relation client, sans oublier la facturation. Le candidat apporte lui-même le véhicule de l’examen aux normes VTC. Celui-ci doit notamment être doté d’un système double-commande. Enfin, il doit avoir une moyenne minimum de 12/20 pour être déclaré admis à la phase pratique. Le passage avec succès de l’examen théorique permet de participer à la partie pratique de l’examen. Le candidat qui réussit la phase théorique dispose alors d’une période d’un an pour postuler à trois reprises au test pratique VTC. Toutefois, s’il échoue à la phase théorique, il faudra qu’il s’inscrive à nouveau.

Rappel immédiat

Horaires de travail

Contactez-Nous

Horaires de travail

Formez vous en illimité
à partir de 299€.

Connectez-vous